Teksten om mee te nemen

Signes d'aujourd'hui

L’Epiphanie, fête de la manifestation, revêt une importance particulière en Orient, où elle éclipse parfois celle de Noël . Souvenir enveloppé de légende, évocation du pèlerinage de ces mages lointains qui ont su se frayer un chemin, à travers les cultures et les déserts, jusqu’au nouveau-né de la crèche obscure Demandons à Dieu de redevenir disponibles, sensibles aux signes discrets qui nous permettront de reconnaître et d’accueillir l’inattendu de sa Venue .

 

En écoutant ce récit, nous avons le sentiment de feuilleter un livre d’images, des images qui font rêver . Mais ces mages-images, de quoi, de qui sont-ils le signe ? .

 

Nous savons d’eux qu’ils viennent de l’Orient, région où la Bible situe la source des plus anciennes sagesses ( Job, par exemple, est présenté comme un ‘sage de l’Orient’ ). C’est aussi le milieu où fermentent les cultes les plus divers, les pratiques religieuses les plus variées .. Ces mages étaient-ils des savants ou des devins ? des rois - comme le voudrait certaine tradition - ou des alchimistes possédant le secret de l’or ? Nous ne le saurons jamais . Ce que le texte évangélique nous laisse entendre, c’est qu’un jour, dans leur observation de l’immuable mécanique céleste, ils ont perçu un signe insolite, qui les interpelle . Et qu’ils ont fait droit à l’insolite, au signe qui dérange, au point de se laisser dépayser par lui . .

 

Ils ont accepté que leur savoir, lié jusque-là à la régularité infaillible du mouvement astral, n’enferme pas toute la vérité . Ils ont osé miser sur l’inédit, sur la liberté de ce signe neuf qui leur révélait une vérité insoupçonnée, échappant à leur emprise . Ils se sont laissé déraciner de leurs frontières culturelles, intellectuelles et spirituelles .. Ils se sont mis en marche et ont affronté, en pariant sur Dieu, l’incertitude du grand désert qui s’ouvrait devant eux . Et, au sortir de ce désert, ils sont entrés dans le territoire d’Israël : là, ils se sont emmêlés dans les arcanes des prophéties anciennes et de leurs interprétations : « Où doit naître le Roi des Juifs ? ». Alors, l’étoile libre qui les guidait s’est peut-être occultée pour un temps . Car les prêtres et les scribes peuvent sans doute émettre des conjectures sur le lieu où doit apparaître le Messie, mais ils ne soupçonnent pas le mode de cette apparition .. Quant à Hérode, il voile sa jalousie inquiète par un comportement hypocrite .. Les mages reprennent donc leur cheminement , leur recherche , et le signe qui les a mobilisés luit à nouveau devant eux . Les voici près du terme : ils ont traversé toutes les frontières, tous les cadres, toutes les catégories culturelles ou religieuses qui les enfermaient ; les voici dépouillés de tout savoir, de tout préjugé, et prêts à reconnaître dans sa nudité, dans sa pauvreté, dans son humilité, cet enfant de pauvres en qui parle Dieu .. Et c’est à lui qu’ils apportent les symboles de leur avoir, de leur savoir et les secrets de leur pouvoir : l’or, l’encens et la myrrhe … Ainsi, dans leur hommage, ces mages-images sont-ils devenus les témoins du grand pari spirituel qui se propose aux hommes de tous les temps et de toutes les idéologies .. .

 

Mais cette découverte , ce cheminement tant intérieur qu’extérieur, ne les laisse pas indemnes ; ce pèlerinage les a changés : ils retournent chez eux , - vers eux-mêmes -,« par un autre chemin ! ». Ils ne peuvent revenir vers les détenteurs du pouvoir équivoque, vers les spécialistes de la science, les savants et les sages : ils ont le regard neuf, approfondi . .

 

Nous sommes nés dans un monde empêtré de culture et de science, environnés par un réseau de savoirs ou de pseudo-savoirs : jamais la connaissance de l’infiniment grand comme de l’infiniment petit n’a été poussée aussi loin .. Des dizaines, - des centaines plutôt – d’étoiles nouvelles, produites par la technique de l’homme, explorent les espaces intersidéraux ; et nous pouvons les voir luire dans la nuit . Des sondes de plus en plus subtiles, des calculs de plus en plus fins déchiffrent les secrets de la molécule ou de l’atome lui-même, les mystères des gènes et des chromosomes … Et cependant, cette science qui se proclame exacte se reconnaît aussi mystifiée par l’épaisseur de l’inconnaissable qui s’approfondit … Alors, les gnoses et les procédés initiatiques viennent proposer leur secours à ce monde scientifique partiellement déçu dans sa recherche : l’astrologie vient relayer l’astronomie défaillante ; les devins pullulent ; les guérisseurs au mystérieux pouvoir magnétique se substituent çà et là aux médecins, et distribuent de la myrrhe magique . Les sectes les plus confuses récupèrent la clientèle lassée par la rationalité trop rigide ou le langage usé des religions établies ; et les fumées d’un encens ambigu embrument les esprits. Les stars de l’actualité, étoiles chamarrées d’or, polarisent les espérances contradictoires qui se bousculent dans le cœur de l’homme ….

 

Dans ce ciel encombré, où se dégagera l’espace qui permettra à l’astre nouveau de continuer à se lever ?.. Mais sommes-nous encore disponibles pour accueillir l’inattendu , ou bien trop enfermés dans les sécurités verrouillées de nos systèmes clos, dans les certitudes mises en place une fois pour toutes par nos programmations ? .. Or, peut-être sera-t-ce une image renvoyée par un satellite des communications qui fera choc en nous et ouvrira le regard de notre cœur blasé, l’entendement de notre esprit saturé d’informations, au cri des pauvres de ce monde en qui se reconnaît Jésus lui-même ….

 

Demandons à Dieu que les mages anonymes qui ont su trancher leurs amarres soient nos guides et nos compagnons dans ce cheminement vers la liberté, la nouveauté, la clarté de la Vérité vivante inscrite en ce Jésus, libérateur et Messie pour tous les peuples .