La vie spirituelle

L'organisation de la communauté

Que les frères aient des égards les uns pour les autres. Qu'ils supportent entre eux, avec une extrême patience, leurs infirmités tant physiques que morales. Qu'ils s'obéissent à l'envi les uns aux autres. Que nul ne cherche ce qu'il croit lui être utile, mais plutôt ce qui l'est à autrui. Qu'ils respectent les anciens et qu'ils aiment les jeunes. Que les frères se servent mutuellement.

Règle de saint Benoît

Vivre ensemble suppose une attention toujours portée aux autres. Cela suppose aussi un certain nombre de règles à respecter et à organiser.

Les frères engagés définitivement forment le Chapitre. Un certain nombre de décisions importantes leur reviennent.

Tout d'abord, l'élection du Supérieur, le Père Abbé. Celui-ci est élu pour huit ans et son mandat est toujours renouvelable. Il doit obtenir les deux tiers des voix. S'il ne les obtient pas, un nouveau vote a lieu et ainsi de suite jusqu'à sept fois au maximum. Parfois, on suit un processus plus exceptionnel.

Élire la moitié du Conseil du Supérieur : cela se fait tous les ans, au cours d'une réunion du Chapitre.

Accepter de nouveaux membres revient aussi aux frères. Ils s'expriment par un vote, dont les majorités sont définies - deux tiers pour l'engagement temporaire, plus de la moitié pour l'engagement définitif.

Prendre des engagements de dépenses exceptionnelles, décider de construire, de fonder un nouveau monastère, ... Tout ce qui doit ainsi être décidé par les frères est décrit avec précision.

Le Père Abbé n'a donc pas le pouvoir absolu. Mais il lui revient de proposer les questions aux frères et, dans certains cas, de décider lui-même.

Le Père Abbé ne peut pas tout faire. Il nomme donc des responsables aux diverses activités, à qui il délègue le soin de s'en occuper. Il nomme lui-même son second, son remplaçant, appelé le Prieur. Il fait en sorte que chaque frère reçoive le travail dont il a besoin et qu'ainsi, comme dit saint Benoît, la maison de Dieu soit bien administrée.