Commentaires de la Règle de saint Benoît

(RB 16) Sept fois le jour, une fois la nuit

1Nous ferons comme l'a dit le Prophète: "Sept fois le jour j'ai chanté tes louanges."
2Nous remplirons ce nombre sacré de sept, si nous nous acquittons des devoirs de notre service à Laudes, Prime, Tierce, Sexte, None, Vêpres et Complies.
3
Car c'est de ces Heures du jour que le Prophète a dit: "Sept fois le jour j'ai chanté tes louanges." (Ps 118,164)
4
Tandis que, au sujet de l'office de la nuit, il s'exprime ainsi: "Je me levais au milieu de la nuit pour te louer." (Ps 118,62)

5Louons donc notre Créateur des jugements de sa justice, en ces Heures-là, à savoir: Laudes, Prime, Tierce, Sexte, None, Vêpres, Complies, et, la nuit, levons-nous pour lui offrir nos louanges. (Ps 118,164 ; 118,62)

Il y a plusieurs manières d’accomplir les sept démarches prévues par le psaume, tout autant que d’honorer le milieu de la nuit. La matérialité du nombre n’y suffit pas. Il s’agit bien plutôt de rappeler, en cours de journée, cette présence à Dieu, dont saint Benoît fait le premier degré d’humilité : se remettre toujours devant les yeux la crainte de Dieu (RB 7, 10).

On peut parler ici véritablement de « reliure ». Les éléments divers, qui peuvent remplir une journée, resteraient sans cela à l’état épars, illisibles dans leur tout, comme un livre dont les cahiers non numérotés seraient dispersés. Ce qui est vécu dans le quotidien demande ainsi à être relié, de façon à former un tout, quelle que soit la diversité.

Le moine vise à être quelqu’un d’unifié. Cela vaut la peine qu’il y travaille. Sept fois par jour, une fois la nuit.